Mjilla: Rhinocéros pour faire évoluer le design de mobilier de la 2d à la 3d

Mjilla: Rhinocéros pour faire évoluer le design de mobilier de la 2d à la 3d

La Problématique.

Olivier Moravik est designer et édite une collection de mobilier contemporain sous la marque Mjilla.  Après avoir esquissé son projet, Olivier réalise une série de plan à l’aide d’outils de dessin 2d se rapprochant d’illustrator (adobe) et reporte à la main les  projection dans chacune des vues.
Une fois ses dessins terminés, il fait réaliser un premier prototype du modèle sur la base des plan 2d qu’il fourni.
Olivier veux gagner en agilité en passant de la 2d à la 3d et ainsi de pouvoir visualiser sa création en cours de modélisation et avant de passer par l’étape du prototype. Il souhaite aussi pouvoir modifier et décliner ses modèles plus facilement tout en gagnant du temps an automatisant à l’étape de la mise en plan.

La méthode.

  • Importation en arrière plan des esquisses ou dessins 2d déjà réalisés. 
  • Reconstitution (création) dans Rhino 3d des poly-lignes et courbes servant de base aux surfaces/volume. 
  •  Création des surfaces et polysurfaces (volumes) à partir des courbes 
  • Évaluation esthétique des modèles et modification des volumes (transformation) dans l’espace 3d  
  •  Réalisation des Mise en plan et éventuelle des rendus dans KeyShot

Compétences en jeux.

Modéliser à partir de dessin et esquisse crée hors logiciel 3d: 90%
Planification et création de courbes servant de base aux surfaces/volumes.: 80%
Modification des modèles à l'aide des outils de transformation: 80%
Mise en plan des modèles: 70%
Réalisation de rendu photo-réalistes: 40%

Conclusion.

 

Le passage à la 3d introduit de nouvelles notions à acquérir: la surface obtenue à partir d’un ensemble de courbes, le solide crée à partir de surface(s) et qui constitue un volume clos, les plans de constructions qui servent de “planche à dessin” pour l’élaboration de courbes planes, et les nuances sur les différentes représentation des géométries tel que maillage ou surfaces par exemple.
La familiarité avec le dessin 2d constitue néanmoins une base solide pour appréhender la modélisation dans Rhino. En effet, la courbe (et polyligne) constituent le fondement sur lequel le modèle 3d émerge.
Aussi, l’habitude de projeter des courbes dans les différentes vue (dessus, droite, face,…) facilite l’apprentissage de la 3d.
Une fois ces notions acquises et avec de la pratique des outils de base de rhino, car en effet la conception de meubles géométriquement simples (ne possédant pas de doubles courbures) est une problématique accessible pour débuter, Olivier Moravik peux attendre des gains de productivité importants et une communication des ces projets plus aisée avec clients et fournisseurs !

Design: Olivier Moravik. Site internet: http://www.mjiila.com/fr/home/

Témoignage d’Olivier Moravik.