KeyShot 8, tout savoir [en résumé]

KeyShot 8, tout savoir [en résumé]

Keyshot 8, la sortie viens d’être annoncé ce 2 Octobre… En tant que partenaire de Luxion, l’éditeur de KeyShot, j’ai eu l’occasion de tester la version beta (RC1) du logiciel. Voici quelques premières impressions:

Fonctionnalités

Style photographiques (HD et Pro)

Il s’agit d’un nouveau mode de visualisation du panneau Image qui permet de tirer parti des possibilités offertes par l’image HDRI. Elle permet notamment d’étendre la plage dynamique de l’image en permettant une graduation au delà du blanc et du noir.
Ce mode permet l’édition d’image en tant réel dans Keyshot. Et met à disposition des fonctionnalités trouvé dans des logiciels d’édition d’image (ou de développement d’image):

  • Balance des balance des blancs, Luminosité, contraste
  • Réglages de la tonalité à l’aide d’outil courbes
  • Saturation et vibrance des couleurs
  • Vignetage…

Plan de coupe (version HD et Pro)

Keyshot 8 nous donne la possibilité de réaliser un rendu en appliquant un ‘volume de coupe’. D’un point de vue méthodologie, un solide est crée dans Keyshot ou dans le logiciel de modélisation (Fusion 360 ou Rhino3D par exemple) à l’origine de notre scène puis un matériau type ‘Cutaway’ (Coupe) est appliqué à ce volume clos. Les géométries du modèle destinées au rendu et situées à l’intérieur sont invisibles, et celles à l’intersection sont remplacé par une surface à laquelle un matériau (ici rouge brillant) est appliquée. Cette nouvelle fonctionnalité offre la possibilité d’exclure des éléments du plan de coupe comme ici les connecteurs.

 

 

Matériaux ‘diffusant’ – type fumées (HD et Pro)

Keyshot 8 ajoute à la librairie de matériaux diffusant permettant de produire un effet de fumé, brouillard et auxquels une texture peux être appliquée pour moduler la densité de l’effet comme ici dans l’image de l’éponge appliquée au ‘Stanford Bunny’.

‘Displacement Maps’, inclusions/bulles et flocons (Pro).

Les textures type ‘displacement’ ont l’avantage comparé au ‘Bump’ ou ‘Normal’ maps (déjà disponibles dans les versions actuelles de Keyshot), de s’appuyer sur une réelle modification du maillage du modèle. Ainsi, les effets de textures n’altèrent pas le comportement du rayon mais le modèle lui même. Résultat: des effets plus réalistes, sans anomalie parfois constatés et avec un contrôle des hauteurs de déplacement plus étendu.

Les matériaux à bulles permettent comme leurs nom l’indique d’inclure dans des matériaux laissant passer la lumière des ‘bulles’ aux dimension, variations aléatoires de dimensions et densité contrôlés. Ces fonctionnalités sont disponibles donc dans le version Pro et accessible via l’éditeur de nœud intuitif (en particulier pour ceux maîtrisant Grasshopper3D ou Cycles de blender…).

Interface Liquide/ Verre simplifiée

Jusqu’à la version 8, la réalisation d’images possédant des interfaces ‘liquide-verre’ nécessitait un traitement particulier. Les surfaces aux interfaces Solide-Liquide et Liquide-Air devaient être détachées du solide (Commande: Extraire un surface dans Rhino 3D) et un matériaux à l’indice de réfraction calculée affecté.
La procédure est simplifiée dans KeyShot 8, un volume liquide peux maintenant être rendu en lui affectant directement le matériau correspondant sans plus de traitement.
Dans le cas de la bouteille de Floc de Gascogne,  le liquide est un volume donc légèrement mis à l’échelle pour assurer une intersection avec le verre.

Conditions de mise à jour

Les versions 6 et 7 sont éligibles à l’achat d’une mise à jour Keyshot.
Les utilisateurs ayant acheté KeyShot après le 15 Août et avant la sortie de la V8 bénéficient d’une mise à jour gratuite vers Keyshot 8.

Pour ceux possédant des versions antérieurs à la V6, l’achat d’une nouvelle licence est requise.

La nouvelle version est disponible:

 

J’en profite!

 

Ingénieur et designer passionné par la 3d. Formateur certifié Rhino 3d, Jean enseigne la modélisation au sein de Form2fab.