Rhino 3d

Ce qu’il faut savoir du logiciel CAO

Rhino 3D pour quoi faire ?

Rhino 3D aussi communément appelé Rhinocéros 3D ou Rhino est un logiciel de conception 3D qui permet de:

  • La Fabrication Additive (impression 3D) et soustractive (CNC)
  • Industrialisation (format compatibles Solidworks, Catia, etc…)
  • Rendus photo-réalistes à destination d’autres logiciels (KeyShot, VRAY)
  • Réaliser des mises en plan cotés

Pourquoi Rhino 3D (et pas un autre logiciel) ?

Registre formel

Au-delà de la ligne et de l’arc, Rhino 3D permet de créer des Splines et de gérer comment celles-ci se ‘fondent’ les unes dans les autres.
On retrouve les mêmes possibilités en 3D.

Précision et industrialisation

Rhino permet d’inscrire son modèle dans la précision bien en deçà du micron si nécessaire.
Les fichiers créés sont compatibles avec les outils d’industrialisation employés en aval.

Interopérabilité

Collaborer c’est échanger.
Rhino 3D est en mesure d’importer et d’exporter de nombreux formats de fichiers 3D et 2D pour faciliter le travail collectif.

Polyvalence

Les caractéristiques du logiciel font que Rhino est adopté dans une grande diversité de métiers. Design Industriel, Architecture, Scénographie, Bijouterie, Tailleurs de pierre, Menuisier, imprimeur 3D,…

Imaginez vos modèles en 3D réalisé dans Rhinocéros

Le couteau suisse des logiciels 3D

Rhinocéros Logiciel: Pour qui ?

Designer Objet , Architecte, Bijoutier, Artisan,...

Répondre avec précision à cette question nécessite de se pencher sur l’approche à la modélisation (voir section plus bas).
Liberté de forme, précision, polyvalence permet d’adresser des utilisateurs d’horizons très différents:

dessins_design_produit_chaise_maquette

Designer

Donnez forme à votre imagination:

  • Prototypez, créez des plans et des images de Rendu.
  • Vendez sur “concept”

 

Le logiciel incontournable du designer

conception_bague

Bijoutier

De l’établi à la maquette 3D. Donnez toute la mesure à votre expertise métier:

  • Créez de variantes de tailles
  • Imprimez en 3D votre modèle
  • RhinoGold (ou plutôt EasyJewels qui le remplace)

La référence du métier de bijoutier

compas_crayons_croquis_architecture

Architecte

Conception d’enveloppes, scénographie ou décoration d’intérieur:

  • Passez de la 2D à la 3D.
  • Disposez d’une grande liberté de forme

 

Compatibilité Archicad, Revit ou AutoCad.

menuiser_bois_fabrication

Artisan 2.0

Passer à la fabrication numérique:

  • Modèle prêt pour l’usinage (RhinoCam, MadCam), pour l’impression 3D.
  • Modèle 3D, Plans 2D, images de Rendu.

Le logiciel Rhinoceros pour faire évoluer les métiers manuels

Rhino 3D Elements 09 1 e1657614586842

Rhinocéros logiciel n’est pas destiné aux utilisateurs :

Montez en compétence sur Rhino3D ?

Etude de cas

Réalisé avec Rhino 3D

Voici quelques exemples, qui illustrent la versatilité des possibilités de modélisation dans Rhino, réalisés par form2fab ou dans le contexte de l’atelier “Rhino appliqué au projet professionnel”.

gerneral elements form2fab 11

Un logiciel, une pluralité de techniques 3D

Il n’y a pas “une manière de modéliser” dans Rhino 3D: 

  • Dessinez des courbes puis générer des formes 3D à partir de celles-ci.
  • Modélisez à partir de SubDs introduits dans la dernière version, la V7.
  • Passez à la conception ‘paramétrique’ à l’aide de Grasshopper intégré à Rhino.
form2fab shapes S3 Blue S3 Blue
Courbes rhino 3d

La qualité des solides s’appuient sur des courbes abouties. Découvrez un arsenal d’outils de création de courbes surpuissants.

Solide rhino 3d

Modéliser à partir de Solides ou assembler des Surfaces pour créer des formes précises et libre. 

Subd rhino 3d

Formes organiques ou créées simplement à l’aide d’outils type glisser-pousser. Simplicité, liberté et compatibilité NURBS.

grasshopper rhino 3d

Reliez des boites qui s’apparentent aux commandes rhino et rendez votre modèle ‘paramétrique’ à l’aide de Grasshopper 3D intégré à Rhino.

témoignages

Ils nous ont fait confiance

Centre François Baclesse logo
"Formation parfaitement adaptée à notre demande"
Cedric
Centre François Baclesse
hermes logo
"Contenu très clair et structuré. Explications claires."
Axel
Hermès
kunga-kuma-logo
"Fortement recommandée"
Nicolas
Kenga Kuma

Vous souhaitez vous former sur Rhino 3D ?

Tout ce que vous souhaitiez savoir sur Rhino 3D

...et probablement plus

Introduction

Si à la base Rhino 3d est un modeleur dit “surfacique”, aujourd’hui la majorité des logiciels CAO (Rhino 3d, Solidworks, Catia, Alias, Fusion 360) s’appuient sur une même définition géométrique de l’objet (basée sur les BRep). Ça n’est donc pas la manière dont la géométrie est représentée mais bien la méthode employée pour les créer qui les distingue.

Les deux grandes familles de CAO 3D

Parmi les logiciels CAO 3d on trouve 2 grandes familles:

CAO volumique paramétrique basée sur des fonctions (Solidworks, Fusion 360)
CAO Surfacique (Rhino 3d et Alias)

Le NURBS et Rhino 3D

Le modèle est donc précis et s’appuie sur une définition mathématique, le NURBS. D’ailleurs pour la petite histoire, il y a bien longtemps Rhinocéros se munissait d’un sous-titre un peu effrayant “NURBS modeling for Windows”. Se dire qu’on va modéliser des NURBS, dont on ne connais, pour la majorité d’entre nous pas la signification, ce mot est sorti du vocabulaire Rhino… Jusque la version Rhino 7 où il refait sont apparition dans le contexte de la SubD (pour le distinguer de ce type géométrie).
Pour simplifier le Nurbs est au maillage ce que le vectoriel est à l’image raster / matricielle. C’est la distinction Adobe Illustrator comparé à Photoshop. Rhino 3D c’est de l’illustrator donc.
Cette précision c’est ce qui confère à Rhino sa capacité à s’inscrire dans une conception/projet à vocation industriel.

Obtenir un solide dans Rhino 3D

Le solide, c’est à dire le volume 3D clos, est le graal dans la majorité des scénario de modélisation (majorité car certains process ont pour finalité “une peau”, c’est à dire surface qui s’apparente à une membrane sans épaisseur.

Outils de création de solide

Ce solide peut être obtenu de 2 façons dans Rhino. La première, en y appliquant des outils de création de solide comme nous les trouvons dans les outils CAO Volumique Paramétrique. L’extrusion, la révolution, les commandes de balayages par exemple. Ce qui distingue Rhinocéros 3D des outils de CAO paramétrique n’est donc pas tant la disponibilité d’outils de création de solide, mais le fait que ceux-ci ne soient pas paramétriques.

Assemblage de surfaces

L’autre méthode (de création d’un solide) est par assemblage de surfaces qui sont ensuite jointes pour constituer un volume. 

Les outils surfaciques

Les outils surfaciques sont pensés, et disposent d’outils puissants permettant de gérer avec précision la manière dont les surfaces viennent se fondre les unes dans les autres. On va parler de continuité de surfaces à l’instar des continuités de courbe. 2 courbes se touchent, elle dispose d’un continuité de position (G0 dans un langage un peu technique). De la même manière on évoquera une continuité de tangence lorsque les extrémités des courbes sont donc tangente. 2 courbes tangentes extrudées n’engendrent pas de pli entre les surfaces créés (une notion qui va un peu au delà de cet article de présentation et sur lequel nous appuyons beaucoup lors des formations mais qui illustrent l’importance de la disponibilité d’outils puissant pour contrôler la création de sa forme 3D tel qu’on l’imagine).

En réalité, la majorité des modèles s’appuient sur un mélange des 2 techniques, outils de création de solides ainsi que de création de surfaces pour au final obtenir ce volume clos, étanche et prêt pour la génération d’un maillage employé pour le prototypage par impression 3d ou destiné à la fabrication additive ou soustractive.

Grasshopper

Alors, si Rhinocéros n’est pas paramétrique, qu’est ce que donc que Grasshopper ? Oui, vous savez ce module qui viens étendre les fonctionalités de Rhino justement pour le rendre “paramétrique”.
Eh, oui, grasshopper est un module, de programmation visuelle. Tous les avantages de la programmation sans les inconvénients de la syntaxe (la parenthèse qui manque tant redoutée). 
Pour illustrer simplement grasshopper, plutôt que de créer une ligne avec la commande ‘ligne’, vous placez sur un canevas une “boite” dont l’action est de créer une ligne. Celle-ci dispose d’entrée et de sortie. En entrée, vous connectez 2 outils de création de points. En sortie, vous récupérez votre ligne… Celle-ci peut être à son tour extrudée à l’aide d’un composant d’extrusion… Et voilà, si maintenant vous modifiez les coordonnées d’un des points, c’est non seulement la ligne qui sera modifée mais aussi son extrusion connectée à la ligne.. Paramétrique ? Oui en ce sens Grasshopper est bien un outils qui permet de créer des modèles dans une logique paramétrique…Eh bien plus en réalité. Mais ça c’est pour un autre article…

Conclusion

En somme, Rhino est puissant, précis et dispose d’une grande diversité d’outils qui lui confère sa polyvalence.
Je suis personnellement assez inconditionnel de la modélisation en général et de cet outil en particulier. 

Comment Rhino 3D peut-il vous aider à votre tour ?