XNurbs, la puissance surfacique Rhino3D simplifiée ?

XNurbs, la puissance surfacique Rhino3D simplifiée ?
Dans nos efforts de modélisation Rhino 3D, nous sommes tous confronté tôt ou tard à la nécessité de créer des surfaces qui viennent raccorder des géométries existantes ou boucher une ouverture avec l’impératif de gérer les continuités (et non de les subir !).
Autrement dis, entre notre intention et notre capacité à exécuter se glisse l’écart de l’expérience.

Pour illustrer le propos, voici l’ébauche d’un modèle de rasoir électrique. A ce stade, nous souhaitons créer (la ou) les surfaces inférieures venant fermer le modèle. Nous avons envisagé une surface courbe qui vient se raccorder avec souplesse au manche du rasoir.

Les méthodes habituelles Rhino 3D

Boucher trou plan, certes simple à appliquer, mais certainement pas le résultat souhaité initialement. Nous avons toujours la possibilité d’ajouter un congé sur le bord crée qui laissera sauf cas exceptionnel une surface plane aussi petite soit elle.

Rhino3D Boucher Trou Plan

Ce qu’on sait faire sans difficultés. Mais pas le résultat souhaité…

Alternativement, nous considérons la commande ‘Patch’.  Au lancement de commande, nous sélectionnons le bord inférieur de la surface ainsi qu’un point pour. Résultat, le bord de la surface crée ne peux être jointe car le bord crée est éloigné d’une distance qui excède la tolérance du modèle. Les rayures font aussi apparaître que même si jointe, la continuité serait au mieux position malgré la sélection de l’option continuité de tangence lors de l’exécution de la commande.

Création d’une surface à l’aide de Patch. Solution non satisfaisante.

Ainsi qu’enseigné dans le formation avancée (Niveau II) nous pouvons envisager de créer une courbe qui vient raccorder le bord de la surface en tangence, puis effectuer une surface à l’aide de la commande ‘révolution rail’. Puis faire évoluer la continuité de position vers une continuité supérieur (Tangence par exemple). Certes, le résultat est acceptable d’un point de vue de continuité de surfaces comme le montre les rayures ou le placage d’environnement, ceci dis c’est non seulement un peu laborieux, pas idéal d’un point de vue topologique, mais cette méthode aussi ne permet pas un contrôle précis de la forme dans les 2 directions U et V de la surface créée…

Création de la surface à l’aide de Révolution Rail

Quelle solution simple et résiliente pour créer une surface de qualité ?

En résumé, nous avons un bords de surface qui constitue une courbe fermée que nous souhaitons terminer avec une surface bombée à son extrémité qui formerait un raccord très graduel (courbure). Nouvelle surface dont on souhaiterait aussi pouvoir contrôler la forme générale dans ses 2 directions ‘U et V’.

Imaginons que ce soit aussi simple que de créer 2 courbes qui contraignent la forme générale U et V et d’employer une commande qui force (permet) un raccord en continuité de courbure sur le bord tout en passant par ces courbes intérieures ? Trop simple…

Essayons !

  1. Nous créons donc 2 courbes apparaissant en Cyan ci-dessous qui donnent la forme générale de la terminaison.
  2. Nous lançons la commande XNurbs, sélectionnons le bord de la surface auquel nous appliquons la contrainte de continuité G2 (courbure).
    Nous sélectionnons les 2 courbes créées, précisant qu’il s’agit de courbes internes, et,
    Ajustons les paramètres contrôlant la qualité de la surface à créer.

Étapes de la création de la surface à l’aide d’ XNurbs.

L’aperçu de la surface créée montre une surface qui non seulement satisfait les contraintes fournies (continuité de courbure sur le bord supérieur et passant par les courbes cyan) mais à la forme graduelle et sans bosse ou changement de directions indésirables.

Évaluation de la surface XNurbs créée

A qui s’adresse XNurbs ?

Pour faire simple, à tous les utilisateurs Rhino3D qui réalisent des modèles qui ne se limitent pas:

  • à des formes composés d’un assemblage de surfaces planes jointes et sur lequel on appliquerait un éventuel congé.
  • plus généralement à tout assemblages de volumes (surfaces ou polysurfaces délimitant une région fermée) ou assemblage de surfaces dont les surfaces de transitions se limitent au congé.

Voici une illustration et une généralisation du cas où XNurbs ne présente pas d’utilité particulière.

Exemple de console Mjiila employant les outils natif de Rhino 3D (XNurbs présente pas d’utilité)

Pour nous autres, enfin, la majorité d’entre nous qui nous sommes tourné vers Rhino 3D pour sa capacité à appréhender des formes plus complexes. Et qui;

  1. Souhaitent simplifier leurs process de modélisation pour gagner en productivité et obtenir résultat plus prévisible et résilient. Ou qui,
  2. N’ont pas encore acquis la maîtrise de Rhino3D leur permettant d’appréhender les problématiques qu’ils sont par ailleurs en capacité d’imaginer.

Qu’est ce que XNurbs ?

En bref, XNurbs est un module qui étend les fonctionnalités de Rhino 3D et permet de créer en toute simplicité et à l’aide d’un outil unique de créer des surfaces de grande qualité. La commande permet des raccordements en continuité de courbure sur les bords de surface existantes:

  • S’appuie sur un algorithme d’optimisation innovant dont le résultat s’apparente au cintrage du bois.
  • Continuité jusque G2 (courbure) sur tout les bords (pour bords de surfaces).
  • Un outil unique pour des topologies (disposition de surfaces) prises en charge quasi illimitées.
  • Disponible en Français pour Windows uniquement.
  • Nombreuses illustrations et ressources d’apprentissages à disposition dans l’aide.

Je passe à la puissance XNurbs !

 

 

Ingénieur et designer passionné par la 3d. Formateur certifié Rhino 3d, Jean enseigne la modélisation au sein de Form2fab.